Faire sa valise

Ça y est ? Convaincus ? Les billets sont achetés, vous débarquez bientôt pour découvrir à plus ou moins long terme la Calédonie ?
Alors ce guide est pour vous, futurs voyageurs :)

Position dans l’avion

Au départ de Sydney, je pense que c’est plus sympa d’être à gauche. L’avion évite le survol de la ville mais du coup il y a moyen de mieux la voir en étant à gauche. Cela dit c’est assez bref comme vue.
Pour l’arrivée en Calédo nous on était à droite et  la vue sur la barrière de corail à l’arrivée était superbe, sans parler des deux petits îlots perdus dans le grand bleu survolés en cours de vol. En revanche peu de vue sur la Grande Terre.

 

A mettre dans sa valise

Bon en gros, ici il y a 2 saisons, l’hiver (juin/octobre) et l’été (novembre/mai). Quoi qu’on en pense avant d’arriver, l’hiver il fait frais pour de vrai et on le ressent très vite (de mon point de vue c’est la saison la plus agréable, à part pour la mer qui du coup est un peu froide).
En revanche l’été il fait chaud, vraiment très chaud, le soleil tape fort et il fait mal. Il pleut aussi parfois. Fort. Donc c’est aussi bien humide. Et les fonds marins sont très beaux…
L’été la mer domine un peu toutes les activités, l’hiver un peu moins mais les chaleurs plus agréables permettent d’envisager de randonner un peu.

Du coup quelques indispensables :
  • Crème solaire indice 50 obligée, neuve idéalement (et pourtant je suis pas la plus assidue à en mettre habituellement !). Au dessus de nous il y a le fameux trou dans la couche d’ozone, le soleil pique très très fort…
  • Pas mal de T-shirts. Des débardeurs aussi, bien sûr, mais si coups de soleil sur les épaules (quasi inévitable…) ça fait hyper mal le débardeur et c’est globalement exactement ce qu’on a pas envie de mettre.
  • Ne prenez pas forcément les fringues auxquelles vous tenez le plus. Entre la nécessité de laver son linge souvent du fait de la chaleur et de inévitable transpiration, l’air marin et les terres rouges très colorantes, les habits s’abîment super vite.
  • Paréos pour se couvrir à la plage et maillots de bains évidement. Pareil ça s’abîme vite, il y a du corail ici :)
  • Lycra impératif pour toute activité nautique, notamment paddle, ou simplement baignade et snorkling (on dit pmt ici…)
  • Palmes, masque, tubas (pmt donc…). Partez du principe que tout est assez cher ici. Et que si moyen d’amener parce que vous êtes déjà équipé c’est toujours mieux.
  • Un sac à dos (étanche si vous avez). Toujours bien pratique surtout pour partir en avion dans les îles voisines.
  • Lampe frontale. Si vous décidez de camper, ou de visiter des grottes où je ne sais quoi, c’est bien utile. Autant en Islande c’est LE truc dont y’a pas besoin, par contre ici la nuit tombe d’un coup vers 18h (17h30 en hiver) et la nuit est dense.
  • De l’anti moustique ! Il y en a plein, partout, tout le temps, la nuit comme le jour.  Et si au fil du temps on ne ressent presque plus les piqures, au début ça gratte fort et longtemps.
  • Un pantalon (plusieurs en hiver) et un gilet/polaire fine pour le soir (plus rapport aux moustiques qu’au froid en été. Même si le vent souffle parfois fort et que des manches longues ne sont pas  forcément désagréable à supporter.
  • Une veste coupe vent/étanche pour les sorties en mer et les jours de pluie et pourquoi pas un bonnet. Ça se supporte bien et n’ayez crainte vous ne serez pas ridicules, certaines personnes ici en portent par 40° dehors en plein été. On en trouve même dans les magasins (!).
  • Des chaussures de marche légères, que vous n’aurez pas peur de mettre dans l’eau si besoin et qui ne craignent rien. Ici la terre rouge est tenace…
  • Pour les photographes : un filtre polarisant est vraiment confortable à avoir, une télécommande et un trépied, le ciel de l’hémisphère Sud est incroyable… et sensiblement tout, le matériel ici est HORS DE PRIX.

A NOUS amener :)

Laissez tomber l’idée d’amener du saucisson ou du fromage. Même sous vide, même emballé, même caché, même tout. Au bout de 33h je vous assure qu’on a juste envie d’arriver et de sortir des airports à répétition ; pas de vider sa valise devant un douanier peu engageant, qui se régale d’avance de ce qu’il va récupérer. En plus y’a un chien, il est fort…
On apprécie l’intention, mais ça vaut pas le coup de déballer sa valise pour ça. Par contre, le vin ça passe :)
  • Du CHOCOLAT (lindt classique au lait si vous vous demandez ;) )
  • 100 g de thé en vrac pour moi (pas plus, c’est taxé au delà). On se WhatsApp pour le goût si vous voulez.
  • Tous les truc qu’on va commander et qui arriveront chez vous les jours précédents le départ et qu’il faudra nous amener, ahah !