Ouvrir un compte bancaire en Nouvelle Calédonie

Voilà, vous êtes arrivés sur le territoire (ou en phase d’arriver), vous commencez les démarches pour l’installation et l’un des premier conseils que les copains et connaissances locales vont vous donner va être d’ouvrir un compte bancaire sur place, afin d’avoir un RIB à fournir aux agences d’intérim, futurs employeurs, assurance diverses, et autres.
Globalement c’est un bon conseil. Mais il peut être tempéré et certaines démarches peuvent être anticipées avant le départ de métropole.

Alors voici quelques conseils que je pourrais vous donner après 6 mois passés ici.

CONSEIL 1 : OUVREZ UN COMPTE DANS UNE BANQUE EN LIGNE EN MÉTROPOLE
Avant de partir de France, renseignez vous pour ouvrir un compte dans une banque en ligne (essayez de faire ça au moins 1 mois avant le départ afin d’être surs d’avoir la CB le jour du départ). Il en existe plusieurs. Les deux principales sont ING Direct et Boursorama Banque. Je vous recommande Boursorama, car ils proposent des cartes VISA qui sont mieux reconnues dans le monde (par opposition aux mastercard de ING). Leur principal avantage, hormis la gestion totalement dématérialisée des comptes (pratique à 17000 km de distance avec 9h de décalage horaire et des frais téléphonique exorbitant si nécessité d’appeler son conseiller en France) est qu’il n’y a AUCUN frais de gestion et ce même pour des cartes première ou gold…
N’hésitez pas à opter pour une visa premier (ou gold chez mastercard) justement afin d’avoir tous les avantages liés aux assurances rapatriements (n’hésitez pas à acheter le billet d’avion avec par exemple, au moins vous êtes couvert en cas de soucis) mais également les plafonds de retrait assez élevé et de paiement qui le sont encore plus. A l’arrivée ici, les frais s’enchaînent assez vite et c’est confortable de ne pas être trop contraint pas sa CB.
Si vous êtes en couple et qu’un compte commun ne vous pose pas de problèmes, il peut être avantageux d’opter directement pour cette formule là.

A l’arrivée ici, l’un des premiers achats sera très probablement une carte SIM locale. Donc dès que vous avez un numéro de téléphone local, allez sur votre interface en ligne et modifiez votre numéro pour la réception des SMS de confirmation des paiements en ligne ou ajouts de RIB et autres actions nécessitant une validation de sécurité.

ASTUCE : il faudra rentrer le numéro sous la forme 00687XXXXXX, le site ne reconnaissant pas le « + » ça ne fonctionnerait tout simplement pas et ça peut être contraignant de ne pas avoir les SMS de sécurité… En revanche avec un iPhone configuré avec empreinte digitale, la sécurité via lappli de Boursorama se fait ainsi, c’est hyper pratique !

A partir de là c’est parti votre compte vous a suivi ici et sera à 100% fonctionnel.

A SAVOIR
L’euro et le franc pacifique (CFP ou XPF) sont indexés l’un sur l’autre au taux de change fixe de 1€ = 119,3317 XPF.
Et il n’y a AUCUN frais liés à des retraits avec une CB française ici, quel que soit le guichet de retrait.

NOTA : Si vous avez besoin d’un parrainage pour Boursorama, mettez moi un petit mail je vous le fait parvenir de suite et avec plaisir ; ce sera 80€ mini pour vous (et pour moi !)

CONSEIL 2 : OPTEZ POUR UNE BANQUE CALÉDONIENNE (par opposition à métropolitaine)
Vous trouverez sur place quelques banque connues en france (Société Générale et BNP au moins) et 3 banques locale :
– BCI,
– BNC (Banque Nouvelle Calédonie),
– OPT (Banque Postale).
Les banques françaises appliquent des tarifs exorbitant dont il vaut mieux rire mais qu’il faut surtout mieux éviter !
Ensuite entre les 3 locales, la banque de l’OPT à ce côté pratique que c’est la poste mais ça nécessite d’aller dans une agence postale et c’est encore pire qu’en France niveau attente. Alors à moins d’être bien patient c’est pas forcément le top.
Et entre les deux autres, niveau tarifs bancaires elles se valent à quelques francs près. Pour ma part j’avais récupéré les plaquettes dans ces 2 banques et le choix  s’est fait sur 3 critères hyper qualitatifs :
– les visuels de la BNC sont super sympa (leur logo est un nautile ! La classe…),
– l’accueil lors de la demande de plaquette bien plus agréable à la BNC,
– l’agence BNC était facilement 150 m plus près de l’appart que celle de la BCI…
nous avons donc choisis la BNC, agence de Michel Ange un peu par hasard mais sans aucun regrets ;  le service est très bien et le personnel, tout comme notre conseillère, sont très sympa.
J’ai par ailleurs depuis eu l’occasion de discuter avec plusieurs amis qui sont à la BCI et qui en sont très mécontents. A leur crédit, et toujours d’un point de vue hyper qualitatif : la CB de la BCI est bien plus jolie avec son visuel de la barrière de corail ;)

FRAIS BANCAIRES
Les banques ici appliquent des frais pour un peu tout. Bon… il faut donc essayer d’être malin et d’optimiser ses demandes.
Pour notre part, au début nous n’avions aucun emploi, donc on a juste ouvert un compte, sans moyens de paiement, essentiellement pour avoir un RIB, mais avec accès à l’interface en ligne pour gérer tout cet argent que nous n’avions pas ! C’était bien.
Cette formule là coûte 1 565 XPF par trimestre et ne permet rien d’autre que poser des sous sur le compte (en retirer au guichet coûte 600 francs lol…).

A la signature de mon contrat j’ai revu notre conseillère et nous avons mis en place une CB, un chéquier et un accès au service internet qui s’appelle RECIF + et qui permet de faire des virement illimités vers et depuis des comptes en Euros.
Nous n’avons donc PAS opté pour leur forfait INDIGO, et n’avons pas de découvert autorisé (par choix).

Nous payons donc pour ces sercives :
– 4 925 f pour la carte Visa sur 1 an
– 525 f pour le RECIF + par mois
– 1 029 f par trimestre de frais de gestion général
– le chéquier est gratuit et c’est bien pratique ici beaucoup de choses peuvent se payer en chèque. Nous ça nous évite d’avoir 2 CB.
Ça donne un total de 15 341 f par an, soit 1 280 f par mois.

On économise donc 1 200 f par an par rapport au forfait, qui rajoute simplement l’autorisation de découvert dont nous ne voulions de toute manière pas.
La banque offre une interface de gestion en ligne un peu archaïque d’un point de vue design et fonctionnement mais pratique à utiliser aussi bien pour suivre ses compte que pour rentrer des RIB ou faire des virements, ce qui au final est tout ce qui compte. En revanche pas d’appli smartphone. Peut être que ça viendra bientôt ?

A NOTER : un retrait dans une banque autre que la BNC implique une facturation de 137 f  par retrait ; sur une CB de métropole aucun frais… Pareil, vaut mieux en rire… et avoir une map de tous les distributeurs BNC dans sa poche ;)
En revanche, au delà de la Tontouta, plus de frais si retraits dans une autre banque et pareil pas de frais si retrait en zone europe !

CONSEILS EN VRAC ET CONCLUSION

Notre fonctionnement tel que présenté dans toutes les lignes au dessus nous conviens et reste relativement abordable au regard de l’utilisation ultra basique que nous avons d’un compte en banque. Nous n’avons pas testé de demander un prêt ou d’autres services plus subtiles, mais pour une utilisation courante, paiement par CB, remise de chèque parfois, réception du virement des salaires et gestion du compte en ligne c’est très satisfaisant.

En revanche le conseil que je pourrais vous donner si vous voulez économiser encore un peu plus sur les frais bancaires pourrait être : ouvrir un compte joint sur une banque en ligne et ne souscrire qu’à la formule initiale à la BNC sans moyens de paiement donc, juste un rib pour le versement du salaire et un accès au virements vers et depuis des comptes en euros pour 1 565 f par trimestre (soit 6 260 f à l’année) et procéder à des virement mensuels vers le compte en euro sur lequel vous aurez pris le soin d’avoir 2 CB…
Avec le recul et si on avait su ça avant, on aurait probablement fait comme ça.

Le seul point négatif de cette méthode : les transaction apparaissent évidement en euros, il faut donc si on souhaite suivre correctement ses comptes, faire les calculs à chaque fois ou au moins mettre en place un petit tableau excel qui le fera pour vous !

Voilà, vous savez tout ce que je sais, j’espère que ça vous sera utile !

Publicités